La Fed plus agressive que prévu, Wall Street en baisse

Wall Street a reculé hier après l’annonce des décisions de la banque centrale américaine en matière de politique monétaire. La Réserve fédérale américaine prévoit deux hausses des taux d’intérêt d’ici fin 2023. Pourtant, en mars, la même Fed affirmait qu’il n’y aurait pas d’augmentation avant 2024. Elle a décidé de maintenir son rythme soutenu d’achat d’actifs pour l’instant. Mais Jerome Powell, le président de la Fed, a déclaré que des discussions sur une diminution du montant de ces achats auraient lieu bientôt.

L’institution américaine a aussi relevé ses estimations concernant l’inflation. Le taux prévu en 2021 est de 3,4 %, alors que la précédente estimation le plaçait à 2,4 %. En 2022, l’inflation devrait s’élever à 2,2 %, alors que la précédente estimation la plaçait à 2,1 %. La bonne nouvelle, c’est que l’inflation devrait donc à terme passer sous la barre des 2 %. Or, c’est cette limite que la banque centrale se fixe pour objectif.

General Motors en hausse, le bitcoin en baisse

Le S&P 500 a cédé -0,54 % jeudi et clôturé à 4.223,71 points. Les autres indices boursiers ont eux aussi accusé une baisse. Le Dow Jones Industrial Average a clôturé à 34.033,67 points (-0,77 %) et le Nasdaq Composite à 14.039,68 points (-0,24 %). Les niveaux historiques atteints par le Dow Jones et le Nasdaq continuent de servir de résistance.

Malgré la baisse des valeurs américaines, l’action General Motors a progressé de +1,56 % hier. Le constructeur automobile a annoncé pour le deuxième trimestre 2021 un bénéfice supérieur à ce qui était prévu.

En revanche, le bitcoin a réagi négativement aux annonces de la Fed. Si celle-ci relevait ses taux d’intérêt, cela rendrait en effet le dollar plus attrayant, ce dont pâtirait la cryptomonnaie. De plus, une hausse des taux serait susceptible de freiner l’inflation, ce qui alimenterait aussi une tendance baissière sur le marché de l’ « or numérique ».

Les autres marchés

L’indice du dollar (DXY) progresse de +0,27 % à l’heure où nous écrivons ces lignes. L’euro descend sous 1,20 dollar. Le pétrole brut, dont le prix s’exprime en dollars, a d’abord reculé devant le renforcement de la monnaie américaine. Mais le contrat future sur le pétrole brut de juillet est à nouveau en hausse ce matin. Sans surprise, l’or régresse en raison de sa corrélation inverse avec le dollar. Le contrat future sur l’or de juin (GCM2021) est en baisse d’environ 3 % ce matin. Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans (US10Y) se situe à 1,570 %. Il a même fait un pic à 1,594 % peu de temps après le communiqué de la Fed. Pourtant, il était dans une dynamique baissière ces dernières semaines, avec un plus bas à 1,428 %.

Les bourses mondiales

Les Bourses européennes sont dans le rouge ce jeudi suite aux décisions de la Réserve fédérale. L’indice EuroStoxx 50 est en baisse de -0,22 %. À Francfort, le Dax cède – 0,13 %. À Londres, le FTSE 100 recule de -0,56 %.

À 12h l’indice CAC 40 se situe à 6.647,58 points. Cette légère baisse (-0,08 %) est ralentie par les bonnes performances des valeurs financières. Le secteur bancaire bénéficie en effet de la hausse réelle des rendements obligataires. Il bénéficie aussi du relèvement anticipé des taux d’intérêt par la Fed. Les gagnants de la matinée sont Société Générale (+3,39 %), BNP Paribas (+3,30 %) et Crédit Agricole (+2,73 %). Les perdants sont Alstom (-2,37 %), ArcelorMittal (-1,53 %) et Dassault (-1,43 %).

Thomas Giraud

Thomas Giraud

Spécialiste en finance et investissement chez LYNX BROKER

Chaque jour, Thomas Giraud procure des signaux de trading concernant les marchés US et EU dans La Chronique LYNX BROKER.